Bien que cette question puisse sembler simple, il est d’abord essentiel de bien comprendre les bases de fonctionnement d’une installation septique afin de bien comprendre les éléments qui peuvent avoir un impact sur sa durée de vie. Nous vous invitons à consulter notre article sur le fonctionnement d’une installation septique afin d’en savoir plus sur le sujet.

De façon générale, une installation septique classique peut avoir une durée de vie moyenne entre 15 et 25 ans et une installation septique avec traitement secondaire avancé une durée de vie encore plus grande.

Le principal facteur qui exerce une influence sur la durée de vie d’une installation septique est l’utilisation qui en est fait. Par exemple, une installation septique construite pour 4 chambres à coucher, utilisée par une seule personne devrait avoir une durée de vie beaucoup plus grande puisqu’elle utilise seulement 25% de sa capacité.

Malheureusement, lors d’une transaction immobilière, il est très difficile de connaître quel a été la réelle utilisation d’une installation lors des dernières années. Il est donc pratiquement impossible d’établir si l’installation septique arrivera prochainement à sa fin de vie.

Cependant, plusieurs éléments clés peuvent être constatés sur place afin d’avoir une bonne vision sur l’espérance de vie de l’installation septique. Voici certains de ces éléments :

A. Utilisation de l’installation septique

a. Lors de l’utilisation de l’eau dans la maison, des bruits de bulles se font entendre ou l’eau s’évacue plus lentement qu’à l’habitude.
b. Lorsqu’il y a un refoulement dans la maison.

B. État de la fosse septique ou du système de traitement secondaire

a. Lorsqu’il y a refoulement dans la maison.
b. Les couvercles de ma fosse septique, de mon puisard ou encore d’un mes traitements secondaire ou tertiaires sont endommagés et des odeurs nauséabondes s’en émane.
c. L’eau débordent des couvercles de ma fosse ou d’un de mes traitements secondaire ou tertiaire.
d. Lorsque j’ouvre l’un des couvercles, l’eau et les boues sont par-dessus les conduites.

C. État de l’élément épurateur

1- La végétation ou le gazon est vraiment plus vert à l’endroit où l’eau s’infiltre
2- Le surface de l’élément épurateur est imbibé d’eau lorsque je marche ou encore il y a présence d’eau en bas de talus de l’élément épurateur.
3- Des odeurs nauséabondes sont perceptibles à l’endroit où est situé l’élément épurateur.
4- Une trace foncée ou une coulée de boue semble s’échappée de l’élément épurateur.

Ces éléments ne sont que les principaux indicateurs que votre installation septique peut être en fin de vie. Toutefois, certains de ceux-ci peuvent aussi nous démontrer qu’une partie de votre installation est défaillante mais que votre installation septique n’est pas en fin de vie.

C’est pourquoi il est essentiel que, dès l’apparition d’une problématique lié à votre installation septique, vous faisiez appel à un professionnel afin que celui-ci vous guide dans la résolution de celle-ci. Cela permettra d’éviter que cette problématique en génère de nouvelles qui pourraient avoir un impact sur la durée de vie totale de votre installation septique, ou encore pire une contamination de votre eau potable.

Vous avez des questions relatives à votre installation septique actuelle ? Communiquez aujourd’hui avec un expert Soluo pour en savoir plus.

D’autres astuces et conseils ici

  • Le fonctionnement d’une installation septique peut parfois être difficile à comprendre. Nos experts vous présentent les 3 étapes qui font partie intégrante d’une installation […]

    Lire la suite
  • Lire la suite
  • L’évacuation des eaux usées de votre résidence est régie par un règlement provincial. Nos experts vous vulgarisent simplement ce règlement afin de vous permettre […]

    Lire la suite
Astuces et conseils

Nos accréditations

Bionest
Ecoflo
Hydro-Kinetic® par Norweco
System O
Réseau Environnement
ODTPQ